La lettre d’information hebdomadaire N°356 du lundi 28 octobre 2019

La lettre d’information hebdomadaire N°356 du lundi 28 octobre 2019

La Tendance

  ‘‘ Ne pas s’arrêter au milieu du gué… ’’

Dans le cadre de la clause de revoyure sur les exonérations de charges sociales patronales, la FEDOM et ses organisations territoriales se mobilisent depuis plusieurs mois afin d’obtenir du Gouvernement qu’il rouvre ce dossier à l’occasion de l’examen du projet de loi de financement de la sécurité sociale pour 2020.

Sur la base d’un travail d’analyse de données transmises par près de 800 entreprises, nous avons proposé aux députés des amendements au PLFSS 2020 afin d’obtenir des ajustements techniques des paramètres de la LODEOM sociale en fonction des orientations définies par notre Conseil d’Administration.
Ces amendements ont été très largement repris et co-signés par les députés ultramarins de tout bord politique confondu et de toute région concernée.

En parallèle, le résident de la République s’est exprimé cette semaine, depuis La Réunion, sur ce sujet précis des exonérations de charges en déclarant : « Il faut réinvestir dans le développement économique et le développement d’emplois. Beaucoup a été fait par la MOM. Nous allons étendre les exonérations de charge jusqu’à 2 Smic y compris pour le secteur de la presse. »

Dans la foulée, les amendements proposés par les parlementaires ont donc été examinés en séance publique à l’Assemblée nationale.

Les amendements proposés sur les rehaussements de seuil (il s’agissait de rehausser le seuil d’exonération totale maximale de 1,7 smic à 2,2 smic et celui de sortie de dégressivité de 2,2 smic à 3 smic) ont été sous-amendés par le Gouvernement afin de ne retenir qu’un rehaussement de seuil partiel de 1,7 smic à 2 smic (pour l’exonération totale maximale). Le sous-amendement supprime notre demande initiale de rehaussement du seuil de sortie de dégressivité de 2,7 à 3 qui reste donc inchangé à 2,7 smic
L’amendement proposé visant à intégrer le secteur de la presse dans le régime de compétitivité renforcée a reçu un avis favorable du Gouvernement et a donc été adopté.

Le Gouvernement a par ailleurs déposé et fait adopter un amendement relatif au problème spécifique de l’aérien afin de permettre la prise en compte des cotisations de retraite complémentaire dans le calcul des nouveaux allègements généraux.
A ce stade, nous pouvons donc estimer d’une part que le Gouvernement a su faire preuve d’écoute en répondant en partie à certaines demandes importantes. Les entreprises des secteurs du tourisme, de l’hôtellerie, de la restauration, du nautisme, de l’industrie, de l’agro nutrition, de l’agriculture, de la recherche et développement, des NTIC, de l’environnement, des énergies renouvelables, de la presse et de l’aérien verront leur compétitivité s’améliorer…

Mais d’autre part, en limitant le rehaussement des seuils pour le régime de compétitivité renforcée à un niveau fixé à 2 smic (au lieu de 2,2 smic qui était selon nos estimations le point d’équilibre) et en ne touchant pas au point de sortie, le Gouvernement donne le sentiment, comme l’année dernière, de s’arrêter à la moitié du chemin. De fait, l’adoption de ces amendements permet de récupérer environ 35 millions d’euros d’aide d’Etat par an au titre de la compensation de ces exonérations de cotisations à l’ACOSS. Les amendements que nous avions proposés initialement permettaient de récupérer environ 60 millions d’euros.

Pour mémoire, nous avions estimé en fin d’année dernière que l’impact des nouveaux paramètres du régime tels qu’adoptés à l’article 8 de la loi de financement de la sécurité sociale pour 2019 aboutissait à un delta négatif (du fait de la non-compensation intégrale du CICE à 9%) estimé entre 60 et 100 millions d’euros (effet fiscal compris).

Le débat se poursuivra donc très vraisemblablement au Sénat.

 

VIE PUBLIQUE

DU CÔTÉ DU PARLEMENT

Suivi du PLF 2020

Bien que la plupart des sujets relèvent de la deuxième partie du PLF, les parlementaires ultramarins ont tenu à sensibiliser le gouvernement sur ces problématiques dès la première partie. Le débat en séance publique de la première partie du PLF 2020 n’a cependant pas permis d’avancer sur de nombreux dossiers ultramarins.

En effet, les différentes demandes concernant la neutralisation de l’impact de la baisse du taux d’impôt sur les sociétés ainsi que la déconcentration de l’agrément pour l’aide fiscale à l’investissement au niveau local pour les COM ont dû être retirées. La proposition d’intégration des secteurs industriels dans les ZFANG a été rejetée et l’amendement concernant le dépôt des comptes a été jugé irrecevable. Concernant Saint-Martin, les amendements visant à réhausser le taux de défiscalisation pour la rénovation hôtelière et à supprimer la condition d’ancienneté de construction des logements qui ouvrait le droit au bénéfice du crédit d’impôt n’ont pas été adoptés.

Enfin s’agissant du Duty Free Tourisme, l’amendement proposé par le Gouvernement permettant une expérimentation en Guadeloupe et Martinique d’un régime de ventes hors taxe pour les touristes faisant des croisières maritimes a été retiré par ce dernier à la surprise générale. Il est regrettable que cette mesure, pourtant soutenue par le CIMER 2017 et par bon nombre d’acteurs du secteur privé, ait eu à subir les aléas de procédure législative. Les débats se poursuivront sur ces différents sujets en deuxième partie du PLF puis au Sénat.

Suivi du PLFSS 2020

(Voir tendance supra)

En savoir plus : lire la note de synthèse de la FEDOM sur les principaux enjeux du PLFSS 2020.
Vous pourrez revoir sur le lien vidéo suivant les débats dans l’hémicycle. Voir à partir de 1.40.03 jusqu’à 1.46.06
Voir : (cf. http://videos.assemblee-nationale.fr/video.8304898_5db0a899c3f08.2eme-seance–projet-de-loi-de-financement-de-la-securite-sociale-pour-2020-suite-23-octobre-2019)

DU COTÉ DU GOUVERNEMENT

Mayotte : Emmanuel Macron annonce que la piste de l’aéroport sera allongée

Le président de la République, qui était la semaine dernière à Mayotte, a promis que la piste de l’aéroport de Dzaoudzi serait allongée, un investissement d’environ 200 millions d’euros » pour désenclaver l’archipel et répondre à une revendication de longue date de la population », sans préciser toutefois à quelle date les travaux seraient entamés.

Choose Réunion officialise l’union avec l’Inde

Le président de la République a longuement insisté sur la nécessité de développer l’axe indopacifique lors du lancement du « Choose Réunion ». Pour le chef de l’Etat, le premier pilier de cette stratégie économique est la connectivité et les infrastructures ; le deuxième pilier est le développement durable sur les énergies, les villes durables, l’agroécologie, le troisième est le renforcement des échanges humains, touristiques, universitaires, scientifiques.

En savoir plus : https://la1ere.francetvinfo.fr/reunion/saint-denis/choose-reunion-officialise-union-inde-764673.html?fbclid=IwAR30_H9faObyiNIpH5C1mIg5yM8WTpic2ZM7HZT4eUDslLnExRf4qQhZSxM

Le président annonce un plan de 700 millions d’euros pour l’emploi à La Réunion

Parmi les annonces phares de ce plan : 12 000 emplois aidés par an de 2019 à 2022, la formation de 5000 demandeurs d’emploi de plus par an dès 2020, la réforme du RSA qui sera financée par l’État, ou encore, un dispositif « Emploi Réunion » pour « aller chercher ceux qui sont loin de l’emploi ».

En savoir plus : http://outremers360.com/politique/emmanuel-macron-dans-locean-indien-le-president-annonce-un-plan-a-700-millions-deuros-pour-lemploi-a-la-reunion/

« Pas question de supprimer l’octroi de mer » pour Emmanuel Macron

A l’occasion de la rencontre des citoyens tirés au sort de l’Observatoire des prix en de matinée, Emmanuel Macron a abordé le sujet. Le président a été on ne peut plus clair. « Pas question de toucher à l’octroi de mer », a précisé le chef d’Etat. Le sujet est clos.

En savoir plus : https://www.clicanoo.re/Economie/Article/2019/10/24/Pas-question-de-supprimer-loctroi-de-mer-pour-Macron_591365

Bruno Le Maire signe deux conventions « Territoires d’industrie »

Ces deux conventions ont pour but de « permettre le développement de l’économie circulaire et des énergies renouvelables de la région, et notamment du volet terrestre du projet d’Ecotechnoport de Bois-Rouge », a expliqué le ministère. Selon le maire de Saint-André, l’investissement s’élève à 240 millions d’euros et représente un potentiel de création de 2 000 emplois. Ces conventions donnent plus particulièrement accès à 1,3 milliards d’euros débloqués par l’État.

En savoir plus : http://outremers360.com/politique/emmanuel-macron-dans-locean-indien-bruno-le-maire-signe-deux-conventions-territoires-dindustrie/?fbclid=IwAR0mpSU3uMcSzmClhQEIcw7gSloTnw_gV8lC0zWW-ElzPzK_448r_AerPPw

DU COTÉ DES COLLECTIVITÉS

Coopération régionale : Surinam et Guyane échangent sur l’environnement, la sécurité et l’ordre public

Cette rencontre avait pour objet de traiter au plus haut niveau les sujets relatifs à la sécurité des populations des deux pays, aux premiers rangs desquels la préservation de l’environnement, la protection des populations face à la délinquance en zone frontalière, la lutte contre l’orpaillage illégal, les trafics de stupéfiants et le contrôle des flux migratoires. La ministre surinamaise a annoncé la création d’une task-force multidisciplinaire de préservation du Maroni et de la Lawa. La reprise des patrouilles conjointes de sécurité publique à Saint-Laurent-du-Maroni, avec une ouverture vers Maripasoula a aussi été actée.

En savoir plus : http://outremers360.com/politique/cooperation-regionale-surinam-et-guyane-echangent-sur-lenvironnement-la-securite-et-lordre-public/

Nouvelle-Calédonie : la province des Loyauté fait décoller « Air Oceania » et se rapproche d’InterContinental

Lors de l’Assemblée de la Province des Iles Loyautés, les élus ont autorisé à l’unanimité la Sodil à créer une filiale baptisée « Air Oceania » dont l’objet est le portage du projet de création de la compagnie aérienne régionale du même nom. De plus, la province des Îles signera l’arrivée de la chaîne hôtelière internationale InterContinental pour prendre la gestion de l’hôtel de grand standing « Wadra Bay » à Lifou, mais aussi, à terme, du Paradis d’Ouvéa, du Drehu Village ainsi que du Nengone Village.

En savoir plus : https://www.lnc.nc/breve/la-province-des-loyaute-fait-decoller-air-oceania-et-se-rapproche-d-intercontinental

Budget : la Province Sud fait le choix de la rigueur

La Province Sud envisage de supprimer une centaine de postes et de réduire nettement ses subventions. L’impact implique une réduction de 5 % de la masse salariale mais aussi 3,5 milliards de francs de subventions en moins versées par la Province. Cependant, la part des investissements sera tout de même maintenue à hauteur de 9 milliards de francs pour « soutenir l’économie et l’emploi ».

En savoir plus : https://la1ere.francetvinfo.fr/nouvellecaledonie/budget-province-sud-fait-choix-rigueur-764151.html?fbclid=IwAR3HE8m8fy-J_8wcFvTs2QUg5LBL9GLY_Kg7KllXsWhnIZd3tkU0oOQ6FFg

La Réunion : dans une lettre ouverte, Didier Robert appelle à une « politique d’engagement » de la part de l’Etat

Didier Robert, président de la Région Réunion, publie une lettre ouverte à l’attention du président de la République.

Lire la lettre : http://outremers360.com/politique/emmanuel-macron-dans-locean-indien-dans-une-lettre-ouverte-didier-robert-appelle-a-une-politique-dengagement-de-la-part-de-letat/

Guadeloupe : une conférence internationale contre le fléau des sargasses

A l’issue de ce sommet, une « résolution politique » devrait être engagée, en présence du Premier ministre Édouard Philippe et d’autres responsables politiques de la région, sur une gestion régionale et internationale de ces algues, devenues une calamité en moins d’une dizaine d’années.

En savoir plus : http://outremers360.com/planete/sargasses-une-conference-internationale-souvre-en-guadeloupe/

RAPPORTS, ETUDES ET AVIS

L’économie martiniquaise connaît une embellie modérée

La production intérieure brute s’établit à 8,9 milliards d’euros, contre 8,6 milliards en 2017. Ce chiffre appelle plusieurs remarques. Les secteurs d’activité générant les plus gros chiffres d’affaires sont le commerce, la banane, les exportations de carburants vers la Guadeloupe et la Guyane et la production de rhum. Des activités soumises à des retournements de conjoncture et aux aléas climatiques. Les ressources de la mer, l’agriculture nourricière, le numérique ou encore le tourisme sont sous-exploités.

En savoir plus : https://la1ere.francetvinfo.fr/martinique/economie-martiniquaise-connait-embellie-moderee-761335.html

La Nouvelle-Calédonie s’installe dans une croissance molle

La Nouvelle-Calédonie a enregistré un faible niveau de croissance en 2018 (0,6%), sans perspective de rebond cette année. L’atonie de la consommation des ménages (+0,8%) est le principal frein de la croissance, tandis que l’investissement est en léger rebond pour la première fois en sept ans, en raison d’achat de matériels pour la transition énergétique et dans le secteur minier. L’emploi salarié poursuit son érosion.

En savoir plus : https://www.cerom-outremer.fr/nouvelle-caledonie/publications/etudes-cerom/les-comptes-economiques-rapides-de-la-nouvelle-caledonie-en-2018.html

En savoir plus : https://www.lefigaro.fr/flash-eco/la-nouvelle-caledonie-s-installe-dans-une-croissance-molle-20191023

La Nouvelle-Calédonie exporte moins en 2019

L’Isee-NC a publié un point économique sur le commerce extérieur au 3e trimestre 2019. En cumul de janvier à septembre, les exportations calédoniennes sont en diminution de 19 % par rapport à 2018, tandis que les importations augmentent de 10 %. Le taux de couverture – solde des importations et exportations – a perdu 19 points depuis le début de l’année, s’établissant à 51, 3 %. Le déficit commercial de la Nouvelle-Calédonie s’élève maintenant à 109, 7 milliards CFP.

En savoir plus : https://www.lnc.nc/breve/la-nouvelle-caledonie-exporte-moins-en-2019

VIE ASSOCIATIVE

VIE DE LA FEDOM

Agenda prévisionnel

– Rencontre avec les Sénateurs George PATIENT et Antoine KARAM, Sénateurs de Guyane
– Rencontre avec la Députée Stéphanie-Maeva ATGER, Députée de la 6ème circonscription de l’Essonne
– Rencontre avec le Sénateur Thani Mohamed SOIHILI, Sénateur de Mayotte

L’outil d’évaluation FEDOM des délais de paiement est toujours en place

La FEDOM a mis en place un outil innovant permettant l’évaluation en ligne des délais de paiement des factures des entreprises par les acheteurs publics. Son objectif : quantifier le volume des créances dues et les délais moyens de paiement réels. Les résultats obtenus nous permettront de dresser une cartographie de la dette réelle à l’égard des entreprises par territoire, par collectivité et par type d’acheteur. Cet outil mis en place par les équipes techniques de la FEDOM ne sera pleine-ment efficace que s’il est renseigné par un maximum d’entreprises ; merci à tous de prendre le temps de le relayer à toutes les entreprises que vous connaissez.
Accéder au logiciel : HTTPS://DELAISPAIEMENTS.FEDOM.ORG/

VIE DES ADHERENTS

Aranui 6, c’est signé

La compagnie polynésienne de transport maritime a signé le lancement de son navire de croisière. Entièrement dédié à la croisière, l’Aranui 6 sera livré en 2021.

Source : le Marin

#LakouDigital remporte l’AMI du Grand Port Maritime de la Martinique

Porté par des membres de MartiniqueTech, #LakouDigital, initiative de développement d’un tiers-lieu dédié à l’économie numérique et la transition numérique, a convaincu le GPMLM qui souhaite implanter en son sein un projet d’envergure pour le territoire. Il est en effet majeur d’accélérer l’émergence d’un tel lieu, dont la volonté de création de valeur et d’emploi basé sur l’apport du numérique au sein des entreprises traditionnelles crée un cercle vertueux au service de la compétitivité du territoire et de l’attractivité du Grand Port Maritime. Point phare : un incubateur de l’économie bleue et maritime porté en partenariat avec le Cluster Maritime, INCO, la Direction de la Mer et d’autres acteurs internationaux.

Energies renouvelables : la Commission de régulation de l’énergie (CREE) valide deux projets de stockage d’électricité à Mayotte

Deux projets de stockage d’électricité ont été retenus pour l’île de Mayotte, où ils devraient faciliter l’essor des énergies renouvelables. Il s’agit du projet de l’entreprise Albioma qui a remporté un projet de stockage d’électricité par batteries pour une puissance de 7,4 MW et d’une capacité de 14,9 MWh et du projet porté par Total Solar, filiale à 100% du pétrolier, pour « Longoni Stockage I».

En savoir plus : http://outremers360.com/planete/energies-renouvelables-la-commission-de-regulation-de-lenergie-valide-seux-projets-de-stockage-delectricite-a-mayotte/

Corsair se développe et recrute

La compagnie prévoit d’opérer dès mai 2021 une flotte tout Airbus de dix A330 et de passer à 13 avions en 2023. Ainsi, Corsair lance une campagne de recrutement, dont 60 pilotes d’ici à l’été 2021, pour répondre à ses besoins en termes de croissance.

En savoir plus : https://www.clicanoo.re/Economie/Article/2019/10/18/Corsair-se-developpe-et-recrute_590692

Maurice, Madagascar et La Réunion signent un partenariat industriel

Les trois principales associations d’industriels de Maurice, de Madagascar et de La Réunion – à savoir l’AMM, le SIM et l’ADIR décident d’unir leurs efforts à l’international. Ils vont signer un protocole tripartite de partenariat Industriel, dans le cadre d’une meilleure coopération dans l’Océan indien.

Lire le communiqué de l’ADIR : http://www.ipreunion.com/actualites-reunion/reportage/2019/10/22/cooperation-dans-l-ocean-indien-maurice-madagascar-et-la-reunion-signent-un-partenariat-industriel,109608.html

Une formation développeur Web labellisée Grande école du numérique ouverte en Polynésie Française

Un partenariat a été signé entre Simplon.co un réseau de fabriques numériques et inclusives en France et à l’étranger et la CCISM, pour lancer le programme “Développeur.se Web” labellisée GEN – Grande école du numérique en Polynésie. Ce partenariat permet notamment la formation des intervenants locaux par Simplon.co.

En savoir plus : https://www.tntv.pf/tntvnews/polynesie/societe/une-formation-developpeur-web-labellisee-grande-ecole-du-numerique/

Les organisations professionnelles de Martinique militent pour le maintien de l’octroi de mer dans sa forme actuelle

Une charte sur le maintien du dispositif de l’octroi de a été signée par plusieurs organisations professionnelles de Martinique. Ces organisations considèrent que doit être impérativement maintenu dans sa forme actuelle, le volet du dispositif en faveur des entreprises de production locale et notamment les niveaux autorisés et nécessaires de différentiels de taxation et ce, pour l’ensemble des secteurs d’activité de la production locale du territoire.

En savoir plus : https://la1ere.francetvinfo.fr/martinique/organisations-professionnelles-martinique-militent-maintien-octroi-mer-sa-forme-actuelle-761643.html

Paul Gauguin et Ponant scellent leur alliance

Les deux compagnies française et polynésienne Ponant et Paul Gauguin Croisières, la première venant d’acquérir la seconde, vont célébrer leur alliance en présence de représentants du grand groupe français de la croisière de luxe. Dans le cadre de cette acquisition, les deux compagnies conservent leur identité propre. Les structures en place aux États-Unis et en Polynésie Française ne sont pas modifiées.

En savoir plus : https://www.tahiti-infos.com/Paul-Gauguin-et-Ponant-scellent-leur-alliance_a185964.html

VIE DES PARTENAIRES

Fidal organise deux formations à La Réunion suite aux réformes relatives aux relations fournisseurs /distributeurs

Au vu des dernières réformes intervenues en avril 2019 relatives aux relations fournisseurs /distributeurs, Fidal propose 2 journées de formation :

– une formation sur le thème des négociations commerciales de 2020, pour l’adaptation des pratiques, des CGV et des contrats, et permettre ainsi d’anticiper les contrôles de l’administration de plus en plus active sur La Réunion.
La formation sera organisée au cabinet FIDAL de Saint-Denis de la Réunion, le mardi 5 novembre 2019.

– une journée de formation supplémentaire visant à donner les bons réflexes pour la bonne gestion des contrats, de leur négociation à leur éventuelle rupture.
Cette formation sera également organisée au cabinet FIDAL de Saint-Denis de la Réunion, le jeudi 7 novembre 2019.

Pour s’inscrire ou toute question ou information complémentaire merci d’adresser un mail à : corinne.hovnanian@fidal.com

Environnement : l’Office nationale des Forêts s’engage dans le « Zéro phyto» notamment en Guadeloupe

L’ONF met fin à l’utilisation de tout type de traitement phytopharmaceutique. Pour aboutir à cet objectif, des alternatives mécanisées ou des techniques de biocontrôle des ravageurs et parasites des arbres seront dorénavant systématiquement privilégiées. Cette décision « Zéro traitement phytopharmaceutique » est entrée en vigueur le 14 octobre 2019 sur l’ensemble du territoire français.

En savoir plus : http://outremers360.com/planete/environnement-loffice-nationale-des-forets-sengage-dans-le-zero-phyto-notamment-en-guadeloupe/

Entretien avec le DG de la Caisse des Dépôts : « Nous sommes à l’écoute des projets qui nous sont présentés à Saint-Martin »

Monsieur Eric Lombard, Directeur Général de la Caisse des Dépôts et Consignations, en déplacement aux Antilles-Guyane, rappelle dans un entretien le rôle et l’implication de la CDC à Saint-Martin.

Lire l’interview : http://www.soualigapost.com/fr/actualite/32704/argent/entretien-avec-le-dg-de-la-caisse-des-d%C3%A9p%C3%B4ts-nous-sommes-%C3%A0-l%E2%80%99%C3%A9coute-des

Le Digital Festival Tahiti salué par Paris et par l’OCTA

Au terme de trois jours d’un Digital Festival Tahiti 2019 qui a fait la part belle aux innovations durables et eco-citoyenne adaptées au contexte insulaire de la Polynésie, plusieurs personnalités sont intervenues telles que le vice-président, Teva Rohfritsch, Olivier Gaston, président du comité exécutif de l’OCTA qui a rappelé le rôle de son organisation internationale qui est de « porter la voix de nos Outre-mers auprès des institutions européennes pour que les décideurs intègrent nos situations particulières dans de multiples domaines » ainsi que l’actuel secrétaire d’état au Numérique du Gouvernement,, Cédric O.

En savoir plus : https://www.tahiti-infos.com/Le-Digital-Festival-Tahiti-salue-par-Paris-et-par-l-Octa_a185966.html

 

ACTUALITÉS

BRÈVES

Economie en Nouvelle-Calédonie : la Calédonienne des Eaux digitalise son réseau d’exploitation d’eau

Un an après le lancement du centre Visio en Guyane, la Calédonienne des Eaux se dote à son tour d’un centre de pilotage innovant et performant pour optimiser l’exploitation du réseau et maîtriser les coûts. Il s’agit du troisième centre Visio du groupe SUEZ implanté en Outre-mer.

En savoir plus : http://outremers360.com/economie/economie-en-nouvelle-caledonie-la-caledonienne-des-eaux-digitalise-son-reseau-dexploitation-deau/

Voltalia : la Banque des Territoires et Voltalia inaugurent la centrale solaire avec stockage de Savane des Pères et fêtent 10 ans de partenariat en Guyane

La Banque des Territoires (Caisse des Dépôts) et Voltalia annoncent la mise en service de la centrale de Savane des Pères en Guyane, qui combine une centrale solaire de 3,8 MW à un système de stockage par batteries de 2,6 MW / 2,9 MWh. La centrale illustre la volonté commune de lutter contre le réchauffement climatique en favorisant le développement économique local. Située sur une ancienne décharge communale de 4,75 hectares de la ville de Sinnamary, la centrale permet de réhabiliter un site dégradé, de créer des emplois et de contribuer à l’autonomie énergétique de la Guyane.

En savoir plus: https://www.zonebourse.com/VOLTALIA-16860996/actualite/Voltalia-La-Banque-des-Territoires-et-Voltalia-inaugurent-la-centrale-solaire-avec-stockage-de-Sav-29374217/

Une première déchetterie à Tahiti en 2022

Une convention de cofinancement a été signée entre le président de l’Agence de l’environnement et de la maîtrise de l’énergie (Ademe), Arnaud Leroy et le président du syndicat Fenua Ma, Dauphin Domingo. Par cette convention, l’Ademe s’engage à cofinancer ce projet à hauteur de 30%, soit près de 57,9 millions Fcfp, pour un coût global budgétisé à 200 millions. A terme, 12 à 15 déchetteries pourraient voir le jour à Tahiti et Moorea et permettre de développer l’économie circulaire sur ces îles contre une seule, actuellement pour toute la Polynésie.

En savoir plus : https://www.tahiti-infos.com/Une-premiere-dechetterie-a-Tahiti-en-2022_a186036.html

Sunzil innove dans la maintenance photovoltaïque

La société a investi dans un drone équipé d’une caméra thermique. Celui-ci survole les centrales photovoltaïques pour détecter d’éventuels défauts sur les panneaux ce qui permet d’éviter d’envoyer les panneaux en métropole. Ils sont directement « scannés » sur place. En cas de défaillance, ils peuvent ensuite être démontés et directement analysés par le nouveau laboratoire mobile. Enfin, Sunzil s’est doté d’un robot nettoyeur de panneaux. Avec ces nouvelles technologies, Sunzil ambitionne d’augmenter ses parts de marché dans le secteur de la maintenance d’environ 10 %.

En savoir plus : https://www.clicanoo.re/Economie/Article/2019/10/23/Sunzil-innove-dans-la-maintenance-photovoltaique_591160

Ouverture du Forum de la perliculture en Polynésie Française

Cette rencontre avec les entreprises et professionnels du secteur a été l’occasion de faire un point sur la situation actuelle de la filière, notamment depuis l’application du nouveau cadre réglementaire voté en 2017 par l’Assemblée de la Polynésie française, et de présenter des éléments de développement durable à adapter à la perliculture tel que le comité de gestion décentralisé.

Premières récoltes pour le blé made in Calédonie

La première moisson de blé a eu lieu à Tontouta, avec 140 tonnes récoltées au total. Au cours de la phase d’expérimentation, la céréale sera destinée à l’alimentation animale. Cette céréale pourrait renforcer la sécurité alimentaire de la Nouvelle-Calédonie. Aujourd’hui, la part du maïs, du riz et d’autres céréales représente 3,8 % de la production agricole en Nouvelle-Calédonie.

En savoir plus : https://la1ere.francetvinfo.fr/nouvellecaledonie/premieres-recoltes-ble-made-in-caledonie-761979.html

JOURNAL OFFICIEL

JO du 22.10.2019

Arrêté du 14 octobre 2019 fixant la liste des amphibiens et des reptiles représentés dans le départe-ment de la Guadeloupe protégés sur l’ensemble du territoire national et les modalités de leur protec-tion

Arrêté du 14 octobre 2019 fixant la liste des amphibiens et des reptiles représentés dans le départe-ment de la Martinique protégés sur l’ensemble du territoire national et les modalités de leur protec-tion

JO du 23.10.2019

Arrêté du 17 octobre 2019 modifiant l’arrêté du 11 octobre 2019 portant homologation des prix de vente au détail des tabacs manufacturés en France, à l’exclusion des départements d’outre-mer

Arrêté du 10 octobre 2019 portant agrément de la convention de rattachement de la Nouvelle-Calédonie à l’université de Bordeaux pour l’accueil des étudiants de troisième cycle des études de médecine, d’odontologie et de pharmacie, de troisième cycle spécialisé des études pharmaceutiques et de biologie médicale et de troisième cycle long des études odontologiques

JO du 24.10.2019

Arrêté du 22 octobre 2019 modifiant l’arrêté du 27 septembre 2019 fixant le coefficient stabilisateur budgétaire appliqué aux montants des indemnités compensatoires de handicaps naturels au titre de la campagne 2019 dans les régions d’outre-mer

Recommandations du 14 mars 2019 du Contrôleur général des lieux de privation de liberté relatives au centre hospitalier Andrée Rosemon de Cayenne (Guyane)

JO du 25.10.2019

Avis de vacance de l’emploi de président de directoire du grand port maritime de la Guadeloupe

Arrêté du 18 octobre 2019 portant nomination de la responsable du pôle « concurrence, consomma-tion, répression des fraudes et métrologie » à la direction des entreprises, de la concurrence, de la consommation, du travail et de l’emploi de Martinique

JO du 26.10.2019

Arrêté du 21 octobre 2019 portant cessation de fonctions du commissaire délégué de la République pour la province des îles Loyauté auprès du haut-commissaire de la République en Nouvelle-Calédonie

JO du 27.10.2019

Arrêté du 1er octobre 2019 fixant les règles d’organisation générale du concours sur titres pour le recrutement des infirmiers de l’Etat pour l’administration de la Polynésie française

CONSEIL SUPERIEUR DE L’AUDIOVISUEL

Décision n° 2019-542 du 16 octobre 2019 portant nomination d’un membre du comité territorial de l’audiovisuel de La Réunion et de Mayotte : M. Alain COURBIS est nommé pour une durée de quatre ans à compter du 16 octobre 2019.

social position

Partager cet article