La lettre d’information hebdomadaire N°330 du lundi 25 mars 2019

La lettre d’information hebdomadaire N°330 du lundi 25 mars 2019

La Tendance

MEDEF, CPME et grand débat. Et si on écoutait enfin les entrepreneurs ?

Les deux principales organisations professionnelles au plan national, le MEDEF et la CPME se sont mobilisées et ont présenté leurs propositions.

Pour le MEDEF, à retenir la proposition d’un « choc fiscal massif en faveur des ménages et des entreprises pour des bénéfices rapides en matière de croissance et d’emploi, en misant sur la dynamique des recettes fiscales et sociales à terme pour financer le coût budgétaire de ce programme. »

Pour le MEDEF, ce volet « compétitivité » doit sa traduire notamment par 1 point de PIB de suppression d’impôts de production, qui taxent le capital ou le travail de manière assez peu corrélée à la capacité contributive des entreprises et 1 point de PIB de réduction du coin fiscal-social par une baisse des cotisations sociales au profit des salariés, qui apportera du pouvoir d’achat à court terme tout en stimulant l’offre de travail à moyen/long terme ».

Intéressante aussi la proposition de donner la possibilité aux entreprises de « prendre en charge tout ou partie du financement de la scolarité́ d’étudiants qui pourraient les rejoindre en prévoyant des contreparties, comme par exemple l’obligation contractuelle d’accepter une offre d’embauche et de travailler dans l’entreprise pour une certaine durée. 

Pour ce qui concerne les Outre-mer, le MEDEF prend position en faveur des mécanismes de défiscalisation. « Indispensables au développement des outre-mer qui nécessitent une compensation des handicaps structurels qui caractérisent ces territoires ». Sur les dispositifs d’exonérations de charges, l’organisation patronale écrit qu’elles doivent être « sanctuarisées dans leur principe et faire l’objet d’adaptations selon les territoires, en évitant de favoriser les emplois faiblement qualifiés (phénomène de la « trappe à bas salaires ».

Pour la CPME, l’urgence est « l’instauration d’un bouclier fiscal pour les artisans, commerçants, TPE et PME au travers d’un plafond incluant la fiscalité nationale, locale et écologique ».

La centrale patronale s’est aussi prononcée sur l’organisation de l’État et des services publics. Plusieurs propositions à retenir dans ce cadre dont la nécessité de « revoir les règles de l’Administration pour faire en sorte, dans les relations avec les entreprises, de privilégier l’accompagnement plutôt que la sanction ».

Autre idée, intéressante, l’instauration d’un « médiateur au gaspillage des fonds publics ». Gageons qu’il ne manquerait pas de travail

VIE PUBLIQUE

DU CÔTÉ DU PARLEMENT

Dans un courrier à Jean-Yves Le Drian, Gabriel Serville se dit inquiet de la « dégradation des relations » avec le Surinam

« Le gouvernement du Surinam a fait savoir (…) qu’il suspendait avec effet immédiat ses actions coordonnées avec les forces de l’ordre françaises dans le cadre des accords de coopération policières et militaires entre nos deux pays », a fait savoir le député guyanais dans son courrier. Une décision qui impactera notamment la lutte contre l’orpaillage clandestin ou encore, celle contre l’immigration illégale, alors qu’une série « d’incidents supposés » sont intervenus sur le fleuve Maroni, marquant la frontière entre le Surinam et la Guyane à l’ouest.

Lire l’intégralité de la lettre : http://outremers360.com/politique/guyane-dans-un-courrier-a-jean-yves-le-drian-gabriel-serville-inquiet-de-la-degradation-des-relations-avec-le-surinam/

DU CÔTÉ DU GOUVERNEMENT

Les régions d’Outre-mer intègrent le dispositif des « emplois francs » en avril

Le gouvernement a annoncé  jeudi 21 mars  que le dispositif des emplois francs sera élargi aux quartiers prioritaires des départements des Outre-mer. « En pratique, une entreprise ou une association, où qu’elle soit située sur le territoire national, embauchant un demandeur d’emploi habitant en quartier prioritaire, bénéficie d’une prime pour l’embauche en CDI (à hauteur de 5000 €/an sur 3 ans) ou en CDD de plus de 6 mois (à hauteur de 2500 €/an sur 2 ans) », précisent les membres du gouvernement.

https://www.clicanoo.re/Economie/Article/2019/03/21/Les-regions-dOutre-mer-integrent-le-dispositif-des-emplois-francs-en

ICPE : le ministère de la Transition écologique dévoile les derniers chiffres 

Après une longue disette, le ministère de la Transition écologique dévoile les statistiques sur les installations classées pour 2018. La France en compte environ 500.000, dont 25.000 soumises à autorisation et 16.000 à enregistrement. En Outre-mer, la Réunion compte 238 installations autorisées contre 21 à Mayotte ou encore 85 en Martinique. La Guyane, quant à elle, compte 87 installations autorisées et 36 installations enregistrées quand la Guadeloupe en compte 104 autorisées et 46 enregistrées.

https://www.actu-environnement.com/ae/news/ICPE-installations-classees-statistiques-chiffres-2018-33080.php4

Edouard Philippe reporte son déplacement en Guyane 

Le Premier ministre a décidé d’annuler son déplacement prévu les 23 et 24 mars en Guyane. « Compte tenu du contexte particulier lié aux questions d’ordre public, le Premier ministre a décidé de reporter son déplacement en Guyane« , a indiqué Matignon. 

https://la1ere.francetvinfo.fr/edouard-philippe-reporte-sine-die-son-deplacement-guyane-691848.html

Annick Girardin parle du remplacement du FED

A l’occasion de la séance de questions au gouvernement, la ministre de l’Outre-mer, Annick Girardin, a été interrogée par le député Sylvain Brial sur la présence de la France et de l’Europe dans le Pacifique alors que se prépare le Brexit. Une question qui a justement été débattue il y a deux semaines à l’occasion du Forum UE-PTOM qui s’est déroulé en Polynésie française.

A cette occasion, la ministre a fait une annonce en parlant du remplacement à venir du dispositif FED (Fond européen de développement). « Nous nous battons pour que ce qui remplacera le FED soit à la hauteur des enjeux du Pacifique et de l’ensemble des PTOM », a annoncé la ministre. Elle est ensuite revenue sur la présence de la France dans le Pacifique sud. « Si 12 PTOM sortent de la zone à cause du Brexit, la voix de la France et de l’Europe sera renforcée et n’en sera que plus forte (…) grâce à Wallis et Futuna, la Nouvelle-Calédonie et la Polynésie française. » Cet axe, la France y tient pour protéger sa zone économique exclusive.

http://www.ladepeche.pf/annick-girardin-parle-de-fin-remplacement-fed/ Semaine prochaine

Conférence du logement outre-mer : ateliers territoriaux à La Réunion

Du 20 au 21 mars, organisés par la DEAL, se sont déroulés les ateliers territoriaux réunionnais de la conférence du logement outre-mer.

La DEAL et ses référents ont compilé et retravaillé les pistes d’action issues des précédents travaux, notamment le Plan logement outre-mer et les Assises de l’outre-mer.  Présentées sous forme de propositions, elles ont été soumises aux participants afin qu’ils les priorisent et s’accordent sur leur pilotage.  Les thèmes étaient les suivants :

  • Coûts du logement et filières du bâtiment
  • Mieux connaître pour mieux construire
  • Accompagner les collectivités dans leur projet d’aménagement
  • Consolider la dimension sociale de la politique du logement social et privé

La synthèse des travaux menés dans tous les territoires devrait être présentée par le gouvernement courant juin.

DU CÔTÉ DE L’UNION EUROPÉENNE

L’Europe en sommet à Papeete

Organisé alternativement à Bruxelles ou dans un PTOM, le 17ème Forum annuel Union européenne – Pays et Territoires d’outre-mer (UE-PTOM) s’est tenu cette année à Papeete, vendredi 1er mars. Instance de dialogue politique au plus haut niveau entre les autorités des PTOM, les représentants des états membres dont ils relèvent et les institutions européennes, cet évènement annuel est traditionnellement précédé de rencontres toutes aussi importantes. Ainsi, dès le mardi 26 février, le vice-président du gouvernement de la Nouvelle-Calédonie a participé à une rencontre État-PTOM français présidée par le directeur général aux Outre-mer. Un point d’étape sur l’avenir de la coopération UE-PTOM était à l’ordre du jour. Retrouvez le bilan de ces travaux en cliquant ici : https://gouv.nc/actualites/15-03-2019/leurope-en-sommet-papeete

Rapport,Études et Avis

Pointe-à-Pitre fait face à un déficit abyssal de ses finances publiques

La Chambre Régionale des Comptes vient de publier son rapport sur la situation financière de la Ville. Elle affiche un déficit d’au moins 78 millions d’euros, une somme qui dépasse, pour la seule ville de Pointe-à-Pître, la dette de toute la Communauté d’Agglomération Grand Sud Caraïbes. Les magistrats pointent notamment le pilotage financier insuffisant du programme de rénovation urbaine, les dettes non apurées auprès des fournisseurs, soit plus de 8 millions d’euros, sous réserves, « des factures dissimulées » et enfin des charges de personnels en constante augmentation. N’ayant pas suivi le plan de redressement élaboré en 2015, la Chambre régionale des Comptes a rappelé que cette situation peut entrainer le déclenchement de l’article 2122-16 du Code général des Collectivités territoriales qui prévoit la suspension, voir la révocation du maire et de ses adjoints.

Commentaire FEDOM : Dans son rapport d’octobre 2017 sur les finances publiques locales, la Cour des comptes estimait déjà que seul un tiers des 136 collectivités d’Outre-mer avaient une situation saine.

Pour la Cour, ce sont les sureffectifs et les majorations de rémunérations des agents qui plombent les finances des deux tiers des collectivités locales des DOM-TOM.

« Si le PIB par habitant y équivaut à 59 % de celui de métropole, le contexte économique et social n’explique pas à lui seul les finances dégradées de ces collectivités », avait souligné Didier Migaud, le premier président de la Cour. « Certes ces territoires, concèdent les magistrats, pâtissent de faibles ressources fiscales, 20 à 30 % plus basses qu’en métropole, mais ils profitent de recettes spécifiques généreuses comme l’octroi de mer ou la taxe spéciale sur le carburant. »

« Le constat de la Cour est implacable : ce n’est donc pas tant la faiblesse des recettes qui plombe leurs finances que les dépenses, en particulier les charges de personnel. Elles se montent à 262 euros par habitant en Guadeloupe, 325 euros à la Réunion, 346 euros en Martinique et 427 euros en Guyane, contre une moyenne de 183 euros en métropole. A cela, deux explications pour la Cour des comptes. Les élus locaux appliquent d’abord de façon excessive la majoration du traitement des agents que permet la loi du 26 janvier 1984. La Guadeloupe, la Guyane et la Martinique abondent les salaires de 40 %, la Réunion de 54 %. Or les écarts de prix qui justifient le principe des majorations ne dépassent pas 12,5 %. selon la Cour des comptes. »

« Le rapport balayait aussi l’argument du manque d’attractivité des postes outre-mer. Enfin, estimait la Cour, l’éloignement de la famille, s’il se comprend dans la fonction publique d’Etat, est beaucoup moins pertinent pour les agents des collectivités, qui sont d’origine locale. »

https://la1ere.francetvinfo.fr/guadeloupe/grande-terre/pointe-pitre/pointe-pitre-au-fond-gouffre-financier-691414.html

L’autorité environnementale rend son avis sur la construction du quai des ferries à Saint-Pierre-et-Miquelon

Le projet de construction du futur quai des ferries à Saint-Pierre vient de recevoir l’avis de la mission régionale de l’autorité environnementale qui a examiné le dossier d’Archipel Aménagement. La prise en compte des enjeux environnementaux a été jugée « globalement satisfaisante » par la MRAE. L’autorité rappelle toutefois que son avis « ne porte pas sur l’opportunité du projet mais sur la qualité de l’évaluation environnementale » .

https://la1ere.francetvinfo.fr/saintpierremiquelon/quai-ferries-saint-pierre-projet-bonne-qualite-autorite-environnementale-690906.html

COLLECTIVITÉS TERRITORIALES

Le gouvernement polynésien a « pris acte » de l’éligibilité de la Polynésie française à l’appel à projets « Territoires d’innovation », lancé au niveau national, et mis en œuvre par la Caisse des Dépôts pour le compte de l’État. Ce dispositif, intégralement financé par l’État, est doté d’une enveloppe totale d’environ 453 millions d’euros. Le but est de valoriser et d’accompagner les gisements d’innovation existant dans des domaines aussi variés que la transition numérique, l’énergie durable, la mobilité propre, la transformation du secteur agricole et du système de santé, ou encore l’adaptation des compétences aux évolutions du marché du travail.

http://outremers360.com/fil-info-appli/la-polynesie-ouvre-lappel-a-projets-territoires-dinnovation/

Une coopération avec le Vanuatu pour le développement de Wallis et Futuna

Le président du parlement du Vanuatu et sa délégation ont été reçus à l’assemblée territoriale mardi 19 mars. Les échanges ont mis en avant des secteurs à développer. Une déclaration d’intention devrait être signée entre le territoire et le Vanuatu.

https://la1ere.francetvinfo.fr/wallisfutuna/cooperation-vanuatu-developpement-wallis-futuna-691502.html

Concours des Outre-mer durables : quelles sont les mairies récompensées ?

Quatre prix pour trois territoires ont été remis au concours des Outre-mer durables. Le premier prix a été attribué à la ville d’Acoua à Mayotte pour la réalisation d’un sentier sous-marin. Sur la deuxième marche du podium, la mairie de Cayenne avec le projet d’un jardin partagé dans le quartier Césaire, qui devrait voir le jour dans les prochains mois. Enfin, les villes de Sainte-Anne en Guadeloupe, du Carbet en Martinique et de Saint-Paul à la Réunion, se partagent la 3ème place ex-aequo pour des projets d’embellissements et de restauration écologique.

https://la1ere.francetvinfo.fr/concours-outre-mer-durables-quelles-sont-mairies-recompensees-691764.html

VIE ASSOCIATIVE

VIE DE LA FEDOM

La Fedom en mission en Guyane

Laurent Renouf, directeur des affaires économiques et fiscales de la Fedom, accompagné de Justine Bertheau, chargée de mission, étaient en Guyane du 11 au 18 mars afin de rencontrer les adhérents ainsi que les différents acteurs économiques et décideurs publics du territoire. Ce déplacement a permis de faire le point sur la mise en œuvre des dispositifs émanant des lois de finances et de financement de la sécurité sociale. Enfin, il a été l’occasion d’aborder avec les socioprofessionnels ainsi qu’avec les services déconcentrés de l’Etat les réflexions nécessaires sur des sujets important à venir tels que la vie chère, le PLF 2020…

Le site du Think Tank #outremer à nouveau en ligne

Le site du Think Tank est de nouveau disponible en ligne à l’adresse suivante : https://www.htagoutremer.com/

Agenda de la semaine du 18.03.2019

  • Audition de la FEDOM par la CNEPEOM, sur le thème de l’Octroi de mer
  • Renouvellement de la convention FEDOM / Corsair

Agenda prévisionnel de la FEDOM

  • Assemblée Générale de la FEDOM le 15 mai 2019 à Paris ( avec la tenue des commissions la veille).

LA FEDOM DANS LA PRESSE

La FEDOM sollicite le Président de la République sur le thème de l’emploi ( outremers 360, 19.03.2019)

Le Président de la FEDOM, Jean-Pierre Philibert, et l’ensemble des organisations socioprofessionnelles membres de la FEDOM, ont adressé un courrier au Président de la République, Emmanuel Macron, afin de solliciter une audience sur le thème (ou le problème) de l’emploi durable en Outre-mer dans le cadre du grand débat.

http://outremers360.com/politique/la-fedom-sollicite-le-president-de-la-republique-sur-le-theme-de-lemploi/

VIE DES ADHÉRENTS

Brexit : Quatre navires de CMA CGM de plus pour le pavillon français

CMA CGM est en train de transférer quatre porte conteneurs du pavillon britannique au pavillon français. CMA CGM qui avait 44 navires sous la bannière de l’Union Jack, a choisi de les transférer sous des pavillons européens pour continuer à bénéficier du dispositif fiscal de taxe au tonnage validé par l’Europe. Malte a été choisi pour la plupart des navires, mais CMA CGM a aussi joué le jeu du Rif.

Source : Le Marin

Corsair mise sur une flotte 100% Airbus

Après l’achat de Corsair au groupe TUI, le groupe allemand Intro Aviation entend développer la compagnie française en doublant le nombre d’avions d’ici à 5 ans et faisant le choix d’un seul type d’avions, l’A330. Les salariés détiennent désormais 20% du capital de la compagnie. Pour sa part, TUI a procédé à une recapitalisation de 35 millions d’euros et conservera 27% du capital pour au moins trois ans.

Lire le communiqué de presse : https://fedom.org/2019/03/25/communique-de-presse-corsair-intro-aviation-devient-lactionnaire-majoritaire-de-corsair/

https://www.latribune.fr/entreprises-finance/services/transport-logistique/corsair-mise-sur-une-flotte-100-airbus-pour-s-assurer-un-avenir-811262.html

Les startups mahoraises chouchoutées par Total

Le pétrolier a choisi, par l’organisation d’un challenge international Startupper, 5 projets dynamiques, dont 3 sont accompagnés d’un chèque. Trois prix ont été remis, dotés de 12.500 euros, 7.500 euros et 5.000 euros, ainsi qu’un prix Coup de cœur Féminin, de soutien aux femmes entrepreneurs. Un petit coup de pouce sur un territoire où on peine à faire décoller les projets d’envergure.

https://lejournaldemayotte.yt/2019/03/18/les-startups-mahoraises-chouchoutees-par-total/

Des jeunes sensibilisés à l’entrepreneuriat féminin par la CCI Guadeloupe et l’association 100 000 entrepreneurs

L’association 100 000 entrepreneurs et la CCI des Îles de Guadeloupe s’associent pour promouvoir les femmes chefs d’entreprise et donner aux jeunes une image mixte de l’entrepreneuriat et de la réussite professionnelle. En Guadeloupe, ce ne sont pas moins d’une centaine d’interventions qui sont réalisées chaque année dans les établissements scolaires.

https://www.guadeloupe.franceantilles.fr/actualite/economie/des-jeunes-sensibilises-a-l-entrepreneuriat-feminin-529281.php

La CCIR fait le point sur l’impact de la crise des Gilets Jaunes sur les entreprises

Le commerce non-alimentaire et alimentaire ont particulièrement été impactés. « Cela représente 55 millions d’euros », note la CCIR. Ibrahim Patel souligne par ailleurs que les entreprises sont inquiètes pour l’avenir et redoutent une reprise du mouvement.

https://www.clicanoo.re/Economie/Article/2019/03/21/VIDEO-La-CCIR-fait-le-point-sur-limpact-de-la-crise-des-Gilets-Jaunes

La CCIMA présente son projet Groupe Initiative Jeunesse à Futuna 

Un an après Wallis, le projet GIJ (Groupe Initiative Jeunesse) est lancé officiellement à Futuna. Ce projet a permis à de nombreux jeunes d’accéder aux métiers de l’agriculture. L’objectif du GIJ est véritablement de donner aux jeunes « le goût de la terre« . En partenariat avec les villages, des parcelles de terrain sont mises à disposition des jeunes. La CCIMA s’engage aussi à les former aux techniques d’agriculture et à la vente de leurs produits. A peine lancé, le projet GIJ compte déjà 11 inscriptions.

https://la1ere.francetvinfo.fr/wallisfutuna/projet-groupe-initiative-jeunesse-bientot-futuna-691510.html

La CCI de Mayotte et la CADEMA organisent les premières rencontres d’affaires inter-entreprises à la MJC de Kawéni le  28 mars prochain

Ces rencontres permettront aux chefs d’entreprises d’avoir des renseignements sur :

  • Économiser sur votre approvisionnement en matières premières ;
  • Transformer vos déchets en ressources ;
  • Réduire vos coûts en mutualisant des biens ou des services avec d’autres entreprises ;
  • Améliorer votre performance environnementale

https://lejournaldemayotte.yt/2019/03/19/premieres-rencontres-daffaires-inter-entreprises-a-la-mjc-de-kaweni/ 

Signature officielle de l’accord SMART à Saint Martin

Stuart Johnson, ministre du Tourisme et des Affaires économiques de Sint Maarten, et Valérie Damaseau, vice-présidente de la Collectivité de Saint-Martin, ont officiellement signé l’accord relatif à la quinzième édition du salon régional annuel du tourisme Saint Martin / Sint Maarten (SMART)qui se déroulera du 21 au 23 mai. SMART consistera en trois jours de masterclass, d’ateliers, d’activités, de festivités et de rendez-vous interentreprises innovants.

http://www.soualigapost.com/fr/actualite/28228/tourisme/signature-officielle-de-laccord-smart

Le BTP réunionnais « au fond du gouffre »

La FRBTP a tenu le 15 mars sa conférence de rentrée. Bernard Siriex, le président, n’a pas mâché ses mots : les prochains mois s’annoncent « angoissants » pour le BTP réunionnais qui « est au fond du gouffre ».

https://www.clicanoo.re/Economie/Article/2018/09/15/Le-BTP-au-fond-du-gouffre_549385

Lire son discours : https://fedom.org/wp-content/uploads/2019/03/20190315-FRBTP-DISCOURS-BS-conf-presse.pdf

VIE DES PARTENAIRES

Grand débat national : favorable à plus de décentralisation, le Medef s’inscrit dans les pas de Territoires unis

À l’issue d’une consultation de ses adhérents organisée autour de 133 débats, la première organisation patronale française a formulé au total 43 propositions articulées autour de sept impératifs, parmi lesquels « redémarrer l’ascenseur social », « booster le pouvoir d’achat » ou « recoller les morceaux d’une France fragmentée ».

http://medef-reunion.com/fr/actualite/les-propositions-du-medef-dans-le-cadre-du-grand-debat-national

Le RSMA bientôt à Bourail

Le régiment du service militaire adapté va s’installer à Bourail. Une convention cadre Etat/Nouvelle-Calédonie/EFPA (Etablissement de formation professionnelle des adultes) sera signée pour la création de 80 places supplémentaires au sein du RSMA. Une offre qui vient compléter celle des unités de Koné et de Koumac. La structure permettra de répondre notamment à une demande croissante, le RSMA accueille actuellement 570 stagiaires dans ses régiments de Koné et de Koumac, en province Nord.

https://la1ere.francetvinfo.fr/nouvellecaledonie/rsma-bientot-bourail-691506.html

Du “Boukan” pour l’Outre-mer

« L’ultrapériphérie » a désormais son journal ! L’équipe qui a porté le magazine Une saison en Guyane depuis une décennie, a voulu relever le pari de faire une place en kiosque aux habitants de tous les territoires d’Outre-mer. Un des mérites de cette publication est la large place faite à l’environnement et à la vulgarisation scientifique. Pour se lancer, ce titre de presse indépendante s’appuie notamment sur sa campagne de financement participatif. Les ventes en kiosque et le nombre d’abonnement récoltés détermineront l’évolution future du journal.

https://www.alternatives-economiques.fr/boukan-loutre-mer/00088638

Commentaire FEDOM : Il est également possible pour les institutionnels intéressés de soutenir l’opération via une page d’annonce, découvrez la grille tarifaire : https://fedom.org/wp-content/uploads/2019/03/Media_kit_BouKan_v2.pdf

ACTUALITÉS

BRÈVES

L’AFD avance 7 millions d’euros à Mamoudzou pour ses projets

Plateaux sportifs, écoles, éclairage public, autant de projets communaux que le prêt de l’Agence française de développement va permettre de réaliser à Mamoudzou.

https://lejournaldemayotte.yt/2019/03/15/lafd-avance-7-millions-deuros-a-mamoudzou-pour-ses-projets/

Wi Hâche Oua Tom : une centrale solaire « dernière génération »

Wi Hâche signifie « rayon de soleil » en Tîrî, la langue kanak de Oua Tom. Cette centrale solaire installée à la Foa est la première et la plus grande unité de production d’énergie photovoltaïque avec stockage construite à ce jour en Nouvelle-Calédonie.

https://la1ere.francetvinfo.fr/nouvellecaledonie/province-sud/la-foa/wi-hache-ouatom-centrale-solaire-derniere-generation-689152.html 

APL accession : 363 dossiers en attente, « rien ne sort de terre » selon la confédération du logement

Les engagements d’Annick Girardin concernant les allocations logement accession se font toujours attendre. Malgré la promesse de les rétablir pour les dossiers émis avant 2019, les chantiers ne pourront jamais être réalisés à temps selon la CNL (Confédération nationale du logement). Sans compter les permis de construire caducs et les dossiers nécessitant un nouvel avenant.

http://www.ipreunion.com/actualites-reunion/reportage/2019/03/14/constructions-toujours-en-attente-logement-apl-accession,99111.html

Energies renouvelables : Albioma Caraïbes va investir 68 millions d’euros pour la conversion en biomasse

Albioma Le Moule a souscrit pour sa centrale Albioma Caraïbes (34 MW – mise en service en 2011) un nouveau prêt long terme (19 ans) et sans recours sur l’actionnaire de 68 millions d’euros, en complément de la dette existante.

http://outremers360.com/economie/energies-renouvelables-albioma-caraibes-va-investir-68-millions-deuros-pour-la-conversion-en-biomasse/

Desserte aérienne :  Roland Garros (La Réunion) 1er aéroport d’Outre-Mer et une croissance de +5,44% en janvier 2019 pour l’aéroport de Martinique Aimé Césaire

L’aéroport de La Réunion Roland Garros est devenu le premier aéroport d’Outre-Mer en 2018, selon les chiffres publiés jeudi 14 mars 2019 par l’Union des Aéroports Français (UAF). L’aéroport Martinique-Aimé Césaire figure en troisième position du classement ultra-marin, avec 1 978 356 passagers et affiche une croissance de +5,44% en janvier 2019 soit une hausse de 5,44% par rapport à la même période en 2018.

http://www.ipreunion.com/actualites-reunion/reportage/2019/03/15/il-a-accueilli-2-473-842-passagers-l-ae-769-roport-roland-garros-premier-ae-769-roport-d-outre-mer-et-onzie-768-me-franc-807-ais-en-2018,99182.html

La Polynésie élue meilleure destination de luxe dans le Pacifique

Lors d’un vote organisé par le plus grand groupe média spécialisé dans les voyages, la Polynésie s’est illustrée comme étant la meilleure destination de luxe et la meilleure destination de lune de miel en Océanie-Pacifique Sud. Le bateau de croisière Paul Gauguin a également reçu deux prix, dans des catégories très courues

https://www.tahiti-infos.com/La-Polynesie-elue-meilleure-destination-de-luxe-dans-le-Pacifique_a179808.html

FOCUS SUR L’ECONOMIE BLEUE

Semaine de l’emploi maritime en Outre-mer

  • A La Réunion, le Grand Port Maritime, moteur de la filière :

https://la1ere.francetvinfo.fr/reunion/semaine-emploi-maritime-grand-port-maritime-moteur-filiere-688596.html

  • Semaine de l’emploi maritime au Port à La Réunion

http://www.ipreunion.com/actualites-reunion/reportage/2019/03/11/du-11-au-16-mars-semaine-de-l-emploi-maritime,98951.html

  • Un forum pour découvrir les métiers de la mer à Saint-Martin

http://www.soualigapost.com/fr/actualite/28084/emploi/un-forum-pour-d%C3%A9couvrir-les-m%C3%A9tiers-de-la-mer

  • L’emploi maritime: près de 200 métiers possibles en Guadeloupe :

https://www.rci.fm/infos/economie/lemploi-maritime-pres-de-200-metiers-possibles-en-guadeloupe

Pêche en Guyane : les métiers de la mer en crise structurelle

La filière maritime et notamment celle de la pêche connaît des difficultés importantes pour recruter du personnel. Un manque d’attractivité que ni les autorités ni les professionnels n’ont pu endiguer, malgré plusieurs initiatives, le secteur peine à se développer.

https://la1ere.francetvinfo.fr/guyane/peche-metiers-mer-crise-structurelle-689734.html

La Polynésie et Monaco partenaires pour développer le yachting de luxe

Le Cluster superyacht de Tahiti Tourisme et le Cluster yachting de Monaco se sont engagés dans une convention de partenariat, signée mardi 5 mars, afin de développer le yachting de luxe en Polynésie française.

http://outremers360.com/economie/tourisme-outre-mer-la-polynesie-et-monaco-partenaires-pour-developper-le-yachting-de-luxe/

Créer une aire marine protégée aux Australes créerait 70 emplois

Une étude d’impact économique sur le projet d’aire marine protégée des Australes vient d’être publiée. Elle a été réalisée par un économiste spécialiste de l’économie bleue, Nicolas Pascal. Sa principale conclusion : les pertes liées à la fermeture de zones de pêches aux Australes seront très rapidement compensées par une hausse du tourisme, au point de rapporter 250 millions de francs nets par an à la Polynésie au bout de cinq ans.

https://www.tahiti-infos.com/Creer-une-aire-marine-protegee-aux-Australes-creerait-70-emplois_a179734.html

JOURNAL OFFICIEL

JO du 20.03.2019

Décret n° 2019-204 du 18 mars 2019 relatif à la gestion des contributions de la formation professionnelle en Guadeloupe, en Guyane, en Martinique, à Mayotte, à La Réunion, à Saint-Barthélemy et à Saint-Martin

Avis de vacance d’un emploi de directeur adjoint de l’environnement, de l’aménagement et du logement de la Guadeloupe

JO du 21.03.2019

Décret du 20 mars 2019 portant fin de fonctions d’un ambassadeur extraordinaire et plénipotentiaire de la République française auprès de la République du Vanuatu – M. JUDES (Robby)

JO du 24.03.2019

Arrêté du 12 mars 2019 fixant les taux de promotion dans le grade de commandant du corps de commandement de la police relevant du corps de l’Etat pour l’administration de la Polynésie française (CEAPF) pour les années 2019, 2020 et 2021

Arrêté du 13 mars 2019 portant nomination du comptable secondaire du budget annexe contrôle et exploitation aériens – Nouvelle-Calédonie

social position

Partager cet article