Lettre Hebdo n°207 du 02 mai 2016

Lettre Hebdo n°207 du 02 mai 2016

 

La lettre d’information hebdomadaire N° 207 du lundi 2 mai 2016

 

TENDANCE

 

Chômage : il faut amplifier d’urgence l’éclaircie temporaire 

:
:
Contenu protégé par Ausiteodit

La baisse du chômage en mars 2016 est une bonne nouvelle qu’il convient de saluer.

Nous nous en félicitons ou plutôt nous félicitons les entreprises car ce sont bien à elles que l’on doit ces 1 800 embauches supplémentaires en un mois dans les départements d’Outre-mer.

Mais au delà des chiffres, il faut désormais accélérer les réformes du marché du travail car la situation reste en effet dramatique et, si ce premier signe est positif, il doit être durablement conforté par des réformes indispensables qui restent à mener.

Nous demandons pour cela que l’on revienne au texte initial et à l’ambition de la loi El Kohmri pour espérer recréer une dynamique positive de création d’emplois. Comme le MEDEF et la CGPME, la FEDOM appelle donc les parlementaires et le Gouvernement à prendre leurs responsabilités et à donner aux entreprises, notamment les TPE et les PME,  les outils indispensables à leur compétitivité.

Nous demandons plus particulièrement le retrait de la surtaxation des CDD qui constituerait une erreur majeure et pénaliserait fortement tout reprise franche de l’emploi.

 Nous approuvons totalement Pierre Gattaz, lorsqu’il déclare que : « Dans la situation actuelle, les demi-réformes et les pseudo-équilibres ne servent qu’à faire du sur place. Il faut libérer enfin la capacité d’emploi de toutes les entreprises, quelles que soient leurs tailles. »

DU COTE DU PARLEMENT

Le député Christophe Sirugue, Rapporteur du projet de loi travail (El Khomri) se déclare défavorable à la surtaxation des CDD

 Le rapporteur a indiqué jeudi matin, contrairement aux déclarations de Stéphane Le Foll en début de semaine, qu’il n’était pas favorable à la surtaxation des contrats courts que veut introduire le gouvernement dans le texte, et qu’il voulait aussi des évolutions sur la définition du périmètre du licenciement économique. « Je l’ai redit au Premier ministre mardi matin : « Faites ce que vous voulez mais, personnellement, je ne porterai pas d’amendement dont le principe serait de taxer les CDD. »

Christophe Sirugue est sur la même ligne que Bruno Le Roux, président du groupe des députés socialistes à l’Assemblée qui avait affirmé ne pas être favorable à cette mesure dont il ne voyait pas « l’utilité. »

Un sujet supplémentaire de discorde pour un texte qui selon le rapporteur, « déjà ne manque pas d’éléments de discussions. » .

La surtaxation des CDD n’est pas le seul point de friction. La réforme du licenciement économique fait également débat, alors que le projet de loi entend limiter le périmètre d’appréciation des difficultés des groupes à l’Hexagone. « Je ne suis pas en accord avec le périmètre France. Donc nous allons bouger sur cet élément-là », a assuré Christophe Sirugue, précisant d’autre part qu’il souhaitait « aller au-delà et étendre les débats sur la responsabilité des groupes. » (AFP)

Rappelons que le débat parlementaire débute la semaine prochaine, le 3 mai.

 

Question orale d’Huguette Bello à l’Assemblée nationale à propos de l’écart de prix entre La Réunion et la Métropole

 En savoir plus 

Le député Jean-Jacques Vlody se positionne en faveur d’une adaptation du décret interdisant les vitres teintées sur les voitures

 Le député de La Réunion Jean-Jacques Vlody se prononce pour une modification du décret du 13 avril 2016 qui va mener à l’interdiction pour les automobilistes d’avoir des vitres teintées sur leur véhicule.

Il explique que le climat de La Réunion doit être pris en compte et que le décret ne doit pas être appliqué tel quel et plaide pour une adaptation des normes aux spécificités des Outre-mer.

Lire l’article

GOUVERNEMENT

Nouvelle – Calédonie : Manuel VALLS annonce une aide de 24 millions de francs pour le Nickel

Lire la suite

 

Mayotte : Manuel Valls annonce dix mesures pour soutenir l’économie de l’île

A l’issue de sa rencontre mardi 26 avril avec le président du conseil départemental de Mayotte, Soibahadine Ibrahim Ramadani, le président de l’association des maires de Mayotte, les quatre parlementaires mahorais et la ministre des Outre-mer George Pau-Langevin, Le Premier ministre a annoncé une série de mesures évaluées à 50 millions d’euros pour aider l’île qui connait d’importantes difficultés financières et en proie à des émeutes depuis plusieurs semaines.

Les élus ont déclaré que la question posée au Premier ministre était relative aux ressources des collectivités locales et du département pour stabiliser les budgets relatifs à des responsabilités ».

Le Premier ministre a notamment annoncé un rattrapage de la dotation globale de fonctionnement (DGF) des communes par rapport à la métropole. Le Conseil départemental de Mayotte recevra par ailleurs une compensation des dépenses qui sont consacrées à l’aide sociale à l’enfance.

Face à la délinquance et à l’insécurité « un plan de sécurité va être mis en place pour analyser progressivement le rythme d’évolution de la délinquance et le taux d’insécurité à Mayotte. Ce plan sera annoncé sur l’île dans un mois.

 

Les maires demandent au gouvernement l’arrêt de la baisse des dotations de l’État

  • Les six grandes associations de maires, qui représentent aussi bien les communes rurales que les métropoles et les intercommunalités et rassemblent des élus de gauche comme de droite, demandent au Président de la République de renoncer à une nouvelle « ponction financière » sur les communes et de renoncer à la dernière tranche de baisse des dotations prévue en 2017.

Le Président de l’AMF (Association des maires de France), François Barroin a déclaré pour sa part mercredi 27 avril que « La stimulation de la croissance et donc de la création d’emploi passe par le soutien à l’investissement public qui est assuré à 56 % par les communes »,

Rappelons que l’effort demandé aux collectivités locales est à hauteur de 11 milliards d’euros sur trois ans, soit 22% du plan de réduction des dépenses publiques de 50 milliards d’euros sur trois ans (2015-2017). Nul doute que le discours de François Hollande en clôture du prochain congrès de l’Association des maires de France (AMF) qui se déroule à Paris du 31 mai au 2 juin.

Commentaire FEDOM : La baisse des dotations, la division par deux des crédits promis par le Chef de l’Etat au titre du FEI (Fonds exceptionnel d’investissement en Outre-mer), mais aussi les retards de mise en oeuvre des contrats de plan État/Région ont provoqué un « effondrement » de l’investissement public et une crise sévère du secteur BTP. Pour les seules baisses de dotation, la Banque postale a estimé qu’elle aurait entrainé une baisse de 14 % en 2015 et de près de 8 % cette année de l’investissement des communes. Toute nouvelle réduction de ces dotations à hauteur de 3,5 milliards d’euros supplémentaires, pourrait aboutir à des effets récessifs très préjudiciables à l’emploi et à la cohésion sociale »

 

MOM : appel à projets expérimental en soutien à l’économie sociale et solidaire

La Ministre des Outre-mer a lancé le 21 avril 2016 un appel à projets expérimental consacré à l’économie sociale et solidaire (ESS). Cette initiative s’inscrit dans la continuité du plan de soutien au développement de l’économie sociale et solidaire prévu par le protocole d’application outre-mer de la convention signée entre l’Etat et la Caisse des dépôts et consignations « Agir pour l’emploi et la création d’activités 2014-2017 ». Elle fait suite à la démarche d’accompagnement de deux lauréats ultramarins récompensés dans le cadre de l’appel à projets national pour les pôles territoriaux de coopération économique (PTCE).

En savoir plus 

 POLITIQUE, OPINIONS ET SONDAGES

 Victorin Lurel…nouveau secrétaire national au PS, chargé des outre-mer

En toute discrétion, Victorin Lurel, a été nommé, le 09 avril dernier, secrétaire national chargé des outre-mer au P.S. Un poste qu’il a déjà occupé sous François Hollande, alors premier secrétaire du PS. Le nouveau secrétaire national a déjà porté deux charges contre la droite Les Républicains.

Lire l’article

Les positionnements en vue de l’élection présidentielle : enjeux et priorités de choix

 Comme il le fera tout au long de la campagne présidentielle, notre ancien Délégué général le politologue Jean Pierre Helbert, actuel Directeur adjoint Affaires publiques du MEDEF, nous livre analyses et décryptages des séquences politiques, sondages ou déclarations des hommes politiques.

Cette semaine trois analyses intéressantes à consulter sur le site FEDOM :

  • Positionnement pour l’élection présidentielle – L’enjeu : le clivage droite –gauche ou le consensus pour un nouveau clivage entre progressistes et Emmanuel Macron
  • Le sondage Opinion Way  (20 et 21 avril 2016) sur l’ISF et le RSA
  • L’économie sera t’elle la priorité des français lors de l’élection présidentielle de 2017 ? Retour sur les thèmes prioritaires des élections passées.

Lire les analyses

VIE DE LA FEDOM

 Conférence économique sur les défis et opportunités pour les collectivités françaises des Amériques

La Délégation sénatoriale à l’Outre-mer en partenariat avec les chambres de commerce et la FEDOM ont la plaisir de vous inviter jeudi 19 mai de 9h à 19h au Sénat– palais du Luxembourg- salle Clémenceau pour la conférence économique « Défis et opportunités pour les collectivités françaises des Amériques ».

Voir l’événement

TABLEAU DE BORD

Consultez le dernier Tableau de bord de la FEDOM actualisé au 29 avril 2016 

Deux nouveaux tableaux sont disponibles :

Le premier tableau analyse, dans les DOM, la situation du marché du travail fin mars, l’autre est relatif à l’indice du climat d’activité fin 2015 dans les DCOM et en Nouvelle Calédonie et Polynésie française.

Voir le tableau de bord
VIE DES ADHERENTS

 

Innovation mondiale : Le Groupe CMA CGM développe une nouvelle génération de conteneurs, Aquaviva, permettant le transport maritime de homards vivants

Le Groupe CMA CGM lance Aquaviva, une nouvelle génération de conteneurs permettant le transport maritime de homards vivants dans leur eau d’origine en recréant les conditions de leur habitat naturel. Innovations mondiales, ils s’appuient sur une technologie unique au monde, INNOPURE® de la Société EMYG Environnement & Aquaculture, et le plus haut degré d’expertise en transport de conteneurs réfrigérés.

Rencontre entre le Président du Medef Mayotte et la Ministre des Outre-mer

Le président du MEDEF Mayotte a rencontré la Ministre de des Outre-mer mardi  26 avril 2016 pour faire le point sur la situation économique de Mayotte.

Ses revendications tenaient en trois points:

  • Le renforcement des moyens humains et matériels de sécurité publique (Police, Gendarmerie) à Mayotte  avec au minimum la multiplication par deux des effectifs (dont un commissariat à Kaweni) et la généralisation de la vidéosurveillance des quartiers. Le MEDEF demande la possibilité d’armer les Polices Municipales et les sociétés privées de sécurité selon des normes à définir sous l’autorité du Ministère de l’Intérieur.
  • Un redémarrage fort de la commande publique pour répondre à l’urgence sociale. Cela contribuera à baisse des violences urbaines et la relance du BTP.
  • L’établissement de Mayotte en zone franche totale pour tout le territoire et toutes les entreprises (exonération d’impôts et de charges patronales d’URSSAF) pour une durée de 10 ans de 2016 à 2025.

Dans l’urgence cela peut et doit passer la loi de finances rectificative 2016.

En savoir plus 

 Le roman familial du rhum Damoiseau

Troisième représentant de la famille à la tête de la distillerie fondée au XIXème siècle et reprise par la famille en 1942, Hervé Damoiseau consolide sa place de leader du rhum guadeloupéen. Mais il a aussi engagé de nombreux chantiers pour doper son activité sur les spiritueux haut-de-gamme et conquérir de nouveaux marchés à l’international.

Leader du rhum guadeloupéen avec 55% des parts de marché, Rhum Damoiseau produit 3 millions de litres par an et sa gamme s’étend du rhum blanc au rhum vieux. Si le premier, distribué en grandes surfaces, représente 80% de son CA, c’est sur le spiritueux haut-de-gamme, disponible chez les cavistes et dans les réseaux CHR, que la distillerie mise aujourd’hui. A cette fin, il s’est allié au rhum Clément du groupe Hayot pour fonder la joint-venture Spiridom en 2005 et mutualiser la distribution des deux marques et d’accentuer leur rayonnement.

Par ailleurs, le Rhum Damoiseau a obtenu 4 années à la suite la médaille d’or pour son Rhum Blanc 50° au concours agricole .

Retrouvez cet article

Le MEDEF GUYANE dans la presse

Article de France-Antilles Guyane sur la proposition de Stéphane LAMBERT de rachat des dettes par la BPI.

Lire l’article 

Communiqué de presse de l’UDE-MEDEF Guadeloupe à propos de l’UGTG

L’Union des Entreprises, Medef a fait de l’approfondissement du dialogue social un axe majeur de son action.

Lire le communiqué  

Convention entre le MEDEF Réunion et les missions locales : Dix jeunes découvrent le monde de l’entreprise

 Une dizaine de jeunes a visité Top OI au Port ce jeudi 21 avril 2016. Cette visite d’une entreprise spécialisée dans la production de tôles entrait dans le cadre de la convention signée entre le Medef Réunion et l’association régionale des missions régionales. Le chef d’entreprises,  » M. Raia, leur a ouvert les portes afin qu’ils puissent découvrir les différentes facettes du métier, allant de la commande du client, à la confection des tôles jusqu’à la livraison du produit fini » note le Medef Réunion dans un communiqué. « Les jeunes salariés présents dans l’entreprise ont partagé leurs expériences avec les jeunes portois et M. Raia a précisé que « l’entreprise a besoin de jeunes qui veulent apprendre » Un discours totalement entendu par les jeunes » termine le Medef.

BREVES

 

France Télévisions : Walles Kotra nommé Directeur exécutif en charge de l’Outre-mer.

Delphine Ernotte a nommé Walles Kotra, Directeur exécutif en charge de l’Outre-mer, en remplacement de Michel Kops. A ce titre, Walles Kotra dirigera les équipes du réseau Outre-mer 1ère et de France Ô. Cette nomination prendra effet à compter du 9 mai 2016.

Diplômé de l’ESJ de Lille, et ancien auditeur de l’IHEDN (Institut des hautes études de défense nationale), Walles Kotra a réalisé toute sa carrière entre le Pacifique et Paris. Il a débuté en 1981 comme journaliste à la rédaction de RFO Nouvelle-Calédonie, puis on le retrouve à Paris en 1989 en qualité de chef du service politique puis directeur de l’information de RFO. En 1994, il est nommé, une première fois, directeur régional en Nouvelle-Calédonie. De retour à Paris en 1998, il devient directeur des relations internationales du réseau Outre-mer avant de retourner dans le Pacifique en 2002, cette fois-ci en Polynésie, en tant que directeur régional. Il change d’antenne en 2005 pour occuper les fonctions de directeur délégué de France Ô jusqu’en février 2011. Depuis mars 2011, il était directeur régional de Nouvelle-Calédonie 1ère. »

 

Le marché des Seychelles s’ouvre : les entreprises réunionnaises se positionnent.

Les Seychelles représentent un marché petit mais porteur car le pays doit s’équiper en infrastructures. Des opportunités sont à saisir pour les entrepreneurs Réunionnais. C’est pourquoi le Club Export Réunion a organisé une rencontre entre chefs d’entreprises et le président de l’association des entreprises françaises aux Seychelles créé par l’ambassadeur de France aux Seychelles aussi présent lors de cette réunion thématique du 20 avril.

« Il y avait un texte seychellois qui disait que chaque importation en provenance de La Réunion était interdite. Cette première barrière a été levée en février avec le concours de l’ambassadeur. Maintenant, nous entrons dans une phase de négociation par famille de produits », explique Olivier Degenmann, Directeur Adjoint de la DAAF (direction de l’alimentation, de l’agriculture et de la forêt de La Réunion). Bientôt, ananas victoria, letchis et tomates seront exportés vers Les Seychelles sans passer par la métropole. La Réunion espère pouvoir exporter d’autres produits et services vers l’archipel. « Tout ce qui est bien d’équipement, notamment l’énergie solaire, le photovoltaïque, le traitement des déchets, gestion durable de l’environnement », François Mandrou, Vice Président du Club Export Réunion. De son côté, Lionel Majesté-Larrouy, ambassadeur de France aux Seychelles a déclaré qu’il y a encore beaucoup d’opportunités qui peuvent se chiffrer en plusieurs millions d’euros pour toutes les entreprises.

 

LA FEDOM DANS LA PRESSE

 Outre-mer : le secteur du BTP va bénéficier de subventions anticipées

Lire l’article 

JOURNAL OFFICIEL

 JO du  26 avril

  • LOI organique n° 2016-507 du 25 avril 2016 relative au statut des autorités administratives indépendantes créées par la Nouvelle-Calédonie
  • Avis de vacance d’un emploi de directeur au centre de ressources, d’expertise et de performance sportive de La Réunion (CREPS de La Réunion)

JO du 29 avril 2016

  • Arrêté du 19 avril 2016 portant intérim de la direction de l’environnement, de l’aménagement et du logement de La Réunion, Louis-Olivier ROUSSEL

JO du 30 avril

 

  • Décret du 29 avril 2016 portant nomination (magistrature) notamment pour de nombreux magistrats Outre-mer
  • Arrêté du 13 avril 2016 portant renouvellement du mandat d’un président suppléant et d’un président de formation de jugement du tribunal du contentieux de l’incapacité de Pointe-à-Pitre, Haim Victor Benisty, pour une durée de trois ans.
  • Arrêté du 25 avril 2016 portant nomination sur un emploi de directeur adjoint des entreprises, de la concurrence, de la consommation, du travail et de l’emploi de Guadeloupe (prolongation

De M. Jean-Claude MIMIFIR jusqu’au 9 juin 2017.

  • Arrêté du 22 avril 2016 portant cessation de fonctions du secrétaire général des îles Wallis et Futuna, M. Pierre SIMUNEK, administrateur civil hors classe.

 

social position

Partager cet article