Les bons résultats de l’armateur français CMA CGM (Outre-mer 1ère du 30.03.15)

Les bons résultats de l’armateur français CMA CGM (Outre-mer 1ère du 30.03.15)

 

la1ère.fr

Publié le 30/03/2015 | 18:10, mis à jour le 30/03/2015 | 18:10

L’armateur français CMA CGM implanté Outre-mer, numéro trois mondial du transport maritime par conteneurs, a publié lundi des résultats annuels en nette progression. Il annonce aussi ses ambitions pour la zone Caraïbe. Explications.

Avec un résultat net en hausse de 43,2%, à 584 millions de dollars, CMA CGM marche sur l’eau. La performance est « d’autant plus remarquable » qu’elle surpasse le précédent bond enregistré en 2013 (+22,8%), a souligné son vice-président Rodolphe Saadé à l’AFP.
Tous les indicateurs comptables sont repassés au vert, à commencer par le chiffre d’affaires, en progression de 5,3%, à 16,7 milliards de dollars, après une très légère baisse en 2013.

Le transport de marchandises augmente

Les volumes transportés ont affiché une croissance de 8,1% « nettement supérieure à (celle) du marché », atteignant « un niveau historique », a précisé CMA CGM dans un communiqué.
La marge opérationnelle s’est accrue d’un point à 5,8% et reste « l’une des plus fortes du secteur », ajoute l’armateur Rodolphe Saadé. CMA CGM a en outre réduit de moitié ses charges financières, en partie grâce à la baisse de l’euro face à la devise américaine.

Une hausse des exportations en France

Les résultats, jugés « extrêmement solides » selon Rodolphe Saadé « valident la stratégie de développement », du groupe qui prévoit de « continuer à croître plus vite que le marché » en volumes, soit plus de 5% cette année et en 2016, sans spécifier d’objectif chiffré.
Le premier trimestre a déjà permis d’enregistrer des « résultats positifs », en particulier une hausse de 14% des exportations en France et des importations américaines « très dynamiques », a-t-il toutefois indiqué. « Si la tendance continue, l’année devrait être meilleure que 2014, au niveau du chiffre d’affaires et des volumes », a-t-il poursuivi.

Des ambitions pour la Caraïbe en 2016

Le groupe va donc poursuivre son expansion en Afrique, qui « connaît des croissances fortes de 7% à 8% », et dans le transport réfrigéré, qui « promet une croissance en volumes à deux chiffres », a détaillé le dirigeant. Après l’échec de l’alliance avec ses concurrents danois Maersk et italien MSC, CMA CGM compte aussi sur ses partenariats avec le chinois CSCL et la compagnie UASC, basée au Koweït, d’une part, et avec l’allemand Hamburg Süd d’autre part, pour améliorer ses dessertes internationales en partageant des navires et des lignes maritimes.
« Nous bénéficierons pleinement de ces accords, tant sur le plan commercial que dans la réduction de nos coûts grâce au déploiement de navires de plus grande taille », a expliqué Rodolphe Saadé.

Le numéro trois mondial du secteur pourra aussi s’appuyer dès cette année sur 16 nouveaux navires, en attendant la livraison début 2017 de trois super porte-conteneurs.
CMA CGM a enfin annoncé la signature prochaine d’une concession de 30 ans pour un terminal à Kingston (Jamaïque), qui aura vocation à servir de « hub régional pour desservir toute la Caraïbe », dans la perspective d’une ouverture du canal de Panama élargi au premier semestre 2016.

social position

Partager cet article